lundi 21 janvier 2008

Plusieurs prototypes marins ont déjà été développés


Notre équipe a développé un prototype de laboratoire capable de fournir jusqu’à 5W par mètre carré de surface d’électrode avec une densité de courant de 10A/m2 à partir de la digestion d’acétate par des micro-organismes issus de sédiments marins. Une cellule qui vise une puissance de 1W est en cours d’élaboration. Nous envisageons d’étendre la technologie à de petites unités de traitement des eaux usées qui assureraient ainsi leur propre alimentation électrique tout en augmentant la vitesse d’épuration. Ces performances se situent parmi les meilleures obtenues par les nombreuses équipes qui s’engagent maintenant dans cette voie, en particulier aux Etats-Unis avec des moyens considérables (Universités du Massachussetts, Pennsylvanie, Washington …) ou en Australie avec l’appui de sociétés industrielles (université de Queensland et société Forster).


video

Aucun commentaire: